couverture
titre La guerre israélo-arabe d'octobre 1973. Une nouvelle donne militaire au Proche-Orient
auteur RAZOUX Pierre
date 1999
editeur Economica
pages 394
retour
version imprimable
illustrations

Le canal de Suez vu depuis un avant-poste de la ligne Bar-Lev - Un potn PMP mis en place par le génie égyptien entre les deux berges du Canal - La trouée de Rafid par laquelle se sotn rués les blindés syriens à travers le plateau du Golan, avec le Tel Faris à droite - Le pont des fillse de Jacob sur le Jourdain, objectif des Syriens et point de passage principal des renforts israéliens - Le versant du Mont Hermon contrôlé par les Israéliens - Le site de la bataille de la Vallée des larmes, avec la Rampe en arrière plan - La prise du Mont Hermon par des commandos syriens - Des épaves de chars syriens le long du fossé antichar, à proximité de la ligne Pourpre - Une carcasse de char T-62 syrien, abandonnée près du Booster à l'issue de la bataille de la Vallée des larmes - Une carcasse de M-113 israélien, à proximité de Kunéitra - Un mig-17 égyptien en mission d'appui-feu dans le Sinaï - Le Mirage III : l'artisan de la supériorité aérienne israélienne - Un Patton israélien embusqué derrière une ligne de crête dans le Sinaï - La vallée de la mort : le champ de bataille de la Ferme chinoise - Le premier pont flottant israélien desservant la tête de pont du Déversoir - La bande agricole et le canal d'eau douce, à proximité du Canal de Suez - L'un des symboles de la guerre : un char israélien neutraliste une batterie égyptienne de SAM sur la rive occidentale du Canal - Le président Sadate entouré de son état-major à l'intérieur du quartier général souterrain n°10 ; de gauche à droite : les généraux Nassar et Shazli, Sadate et les généraux Ismaïl et Gamasi - Un conseil de guerre dans les dunes : Moshé Dayan (allongé et de dos) entouré des principaux responsables militaires du front Sud - Le Général Ariel Sharon - Le général Saad el Shazli - Le Président Assad visite le front accompagné de son ministre de la guerre, le général Moustapha Tlass - Scène de fraternisation au abords de Suez, peu de temps après l'entrée en vigueur du cessez-le-feu

tableaux

Notice: Only variables should be passed by reference in /home/httpd/vhosts/israel-palestine.ch/httpdocs/biblio_livre.php on line 147 Le Proche-Orient à la veille de la guerre d'octobre 1973 - La guerre d'usure - Le canal de Suez et la ligne Bar-Lev - L'attaque égyptienne sur le front Sud - L'attaque syrienne sur le front Nord - La contre-attaque israélienne du 8 octobre 1873 le long du Canal - La bataille de la Vallée des larmes - L'endiguement de la poussée syrienne - La reconquête du plateau du Golan - La poussée israélienne vers Damas - La première contre-attaque irakienne et la stabilisation du front Nord - La contre-attaque arabe du 16 octobre 1973 - La contre-attaque irako-jordanienne du 19 octobre 1973 - La situation militaire sur le front Nord le 23 octobre 1973 - La situation général sur le front Sud le 11 octobre 1973 - L'offensive égyptienne du 14 octobre 1973 - La traversée du Canal par la division Sharon - La bataille pour le contrôle du corridor - La situation militaire aux abords du Déversoir - La percée de la division Adan sur la rive occidentale - La progression de la division Sharon en direction d'Ismaïlia et de Missouri - L'encerclement de la 3e armée égyptienne - Les opérations aériennes israéliennes sur le front Sud - Les opérations aériennes israéliennes sur le front Nord - L'engagement naval au large de Lattaquié - L'engagement naval au large de Damiette - Les opérations navales en Méditerranée - Les opérations navales en mer Rouge - Les lignes de cessez-le-feu sur le front Sud - Les lignes de cessez-le-feu sur le front Nord - L'aide américaine et soviétique à destination du Proche-Orient (CARTES)

table des matieres

AVERTISSEMENT ET REMERCIEMENTS
DEFINITIONS
SOMMAIRE
INTRODUCTION
CHAPITRE 1 : La genèse d'une guerre prévisible
Une situation militaire figée 9
L'impasse de la guerre d'usure 10
Le statu quo militaire après l'instauration du cessez-le-feu 12
Un contexte diplomatique bloqué 13
Le téléscopage d'initiatives peu coordonnées sur le plan international 13
L'intransigeance des belligérants 16
Un monde arabe en crise 17
L'ère des grandes conférences 18
Une instabilité politique chronique 19
Le facteur déstabilisant palestinien 19
La recherche d'une nouvel équilibre 22
L'inéluctable cheminement vers la guerre 24
CHAPITRE 2 : Le rééquilibrage qualitatif des armées en présence 27
Le redressement des armées arabes 28
Restaurer le moral et la confiance 28
Accroître les effectifs 29
Un réarmement massif 30
Le redressement doctrinal de l'armée égyptienne 32
La dégradation du concept de défense israélien 34
Un outil militaire original et offensif 34
La consécration du binôme avion-char 37
La transition vers une stratégie défensive 39
Une institution militaire anesthésiée par ses succès 42
Une outil militaire néanmoins impressionant 43
CHAPITRE 3 : Le plan de bataille arabe 47
Un plan de bataille longuement mûri 48
Un plan essentiellement égyptien 48
Le choix du meilleur moment 50
Des objectifs limités 51
Le plan de bataille égyptien 54
Le plan de bataille syrien 54
Une guerre aux objectifs limités 55
Une dfficulté particulière : la traversée du canal de Suez 56
L'obstacle 56
Une planification exemplaire 59
Le génie à l'honneur 60
La recherche d'un équipement adapté 62
La touche finale 63
Une secret bien gardé 63
Les préparatifs ultimes 63
Le choc pétrolier 65
CHAPITRE 4 : L'échec du renseignement israélien
Une nébuleuse complexe 65
La place privilégiée d'Aman après la guerre des Six Jours 66
Des compétences entremêlées 66
Le terrorisme palestinien en point de mire 67
La menace militaire éclipsée 70
Une mauvaise estimation de la menace 70
Un plan de déception sophistiqué 71
Des signaux d'alarmes ignorés 74
Une prise de conscience trop tardive 75
Le refus de l'évidence 76
Une erreur d'interprétation amplifiée par des dysfonctionnements internes 79
CHAPITRE 5 : Le déclenchement de l'offensive arabe
L'attaque égyptienne dans le Sinaï 83
L'assaut initial 84
La consolidation des têtes de pont 89
La réduction de la ligne Bar-Lev 90
L'attaque syrienne sur le Golan 92
L'assaut 93
La conquête du Mont Hermon 94
La percée et l'exploitation 95
L'arrêt de l'offensive syrienne 99
CHAPITRE 6 : L'armée israélienne en difficulté 101
Des réactions désordonnées sur le front du Canal 102
Le sacrifice inutile de nombreux chars et avions 102
Un état-major en pleine confusion 104
La montée en puissance du dispositif israélien 104
L'échec d'uen contre-attaque d'envergure mal coordonnée 105
Une défense cohérente sur le front du Golan 109
La nuit la plus longue 110
Le sacrifice de la brigade Barak et l'épopée de la force Tzvika 111
La bataille de la Vallée des larmes 112
Le coup d'arrêt 116
Des dirigeants israéliens débordés 119
CHAPITRE 7 : La contre-offensive israélienne sur le Golan 121
La reconquête du plateau du Golan 122
Les forces blindées syriennes prises en tenaille 122
La réduction de la poche de Khushnieh 124
Le retour à la ligne Pourpre 124
La poursuite de l'offensive israélienne en territoire syrien 126
Le plan israélien 127
La difficile progression de la division Eitan 128
La percée de la division Laner 131
L'entrée en lice des renforts irakiens 131
La stabilisation du front Nord 133
L'échec des contre-attaques arabes 134
Le maintien du statu quo et la reconquête du Mont Hermon 140
L'arrêt des combats 142
CHAPITRE 8 : Le renversement de tendance dans le Sinaï 145
Le statu quo 146
Le renforcement des belligérants 146
Des actions limitées de part et d'autre 148
De violentes querelles d'état-major 150
Du côté israélien 150
...Mais aussi du côté égyptien 152
Un tournant décisif : l'offensive égyptienne du 14 octobre 154
Un plan bâclé mettant en oeuvre des moyens insuffisants 154
La plus grande bataille de chars depuis la fin de la seconde guerre mondiale 155
Autopsie d'un échec lourd de conséquences 158
CHAPITRE 9 : L'offensive israélienne sur le front Sud 163
La traversée du Canal par les Israéliens 164
L'opération Coeur Vaillant 164
Une pièce en quatre actes 166
La bataille de la Ferme chinoise 168
Un conseil de guerre dans les dunes 170
Le renforcement de la tête de pont 173
Des réactions égyptiennes inadaptées 174
Le pilonnage de la tête de pont : une stratégie de substitution 176
Une prise de conscience tardive 177
La percée israélienne en terre africaine 179
La difficile progression de la division Adan 180
L'exploitation plein sud 182
L'échec de la division Sharon devant Ismaïlia 185
Une double crise de commandement 188
L'encerclement de la troisième armée égyptienne 190
Une course contre la montre avant l'entrée en vigueur du cessesz-le-feu 190
Un cessez-le-feu non respecté 192
...permettant une victoire israélienne à l'arraché 193
L'échec israélien à l'intérieur de Suez 195
La fin des combats 197
CHAPITRE 10 : Les opérations aériennes 199
Le déroulement des opérations 200
Les deux premiers jours 200
La semaine suivante 202
Les dix derniers jours 205
Le cas particulier de la campagne israélienne de bombardement contre la Syrie 206
La recherche de la supériorité aérienne 208
Un constat sans appel dans le domaine air-air 208
Des enseignements plus nuancés dans le domaine sol-air 210
Le bilan de l'activité aérienne 213
Un volume d'activité comparable de part et d'autre 213
La consécration des chasseurs bombardiers multirôles 213
Analyse des principaux types de missions d'attaque au sol 215
Des pertes importantes 218
CHAPITRE 11 : Les opérations navales 221
La marine : une composante souvent oubliée 222
Le redressement des forces navales israéliennes 222
La dégradation progressive des forces navales égyptiennes 225
Un rapport de forces théoriquement favorable aux marines arabes 226
Le déroulement des opérations 227
Des opérations centrées en Méditerranée 227
La mer Rouge : un théâtre d'opérations secondaire 235
Un bilan éloquent pour la marine israélienne 238
CHAPITRE 12 : Une crise régionale aux répercussions mondiales 241
Une intense ballet diplomatique 242
Des réactions diverses 242
Le cessez-le-feu en point de mire 247
Du consensus à la confrontation 251
Le cessez-le-feu et ses suites 252
La difficile négociations des accords de désengagement 253
Les observateurs des Nations unies dans la tourmente 259
Le déploiement de la FUNU et de la FNUOD 261
La crise pétrolière 262
L'arme du pétrole : l'expression d'une solidarité arabe dans un contexte favorable à l'OPAEP 263
CHAPITRE 13 : L'implication des deux grandes puissances 269
Les grandes puissances prisonnières d'uen logique clientéliste 270
La logique des blocs au Proche-Orient 270
Le réapprovisionnement des belligérants pendant la guerre 273
Une gesticulation militaire de circonstance 282
Le recours aux satellites de reconnaissance 282
Une stratégie navale active et dissuasive 284
L'attitude ambiguë des deux grandes puissances 289
CHAPITRE 14 : Synthèse des enseignements militaires
Les pertes 291
La stratégie et les concepts 294
Offensive contre défensive : un constat ambigu 295
Défense dynamique contre la défense statique : l'échec de la ligne Bar-Lev 295
Les limites de la guerre éclair 297
Le poids du nombre : une donnée relative 297
La haute technologie : un impact certain 299
Le facteur humain : une importance toujours décisive 303
La conduite des opérations 304
La nécessité d'une étroite coopération interarmes et interamées 304
Le rôle important, mais non décisif de l'aviation 305
Le rôle central de l'arme blindée 306
Le génie à l'honneur 309
L'efficacité du feu 310
L'importance de la logistique 311
La question de la menace NBC 312
CONCLUSION : Un conflit charnière 315
Une victoire militaire pour les Israéliens 316
Un succès politique pour les Arabes 317
Une percée diplomatique poru les Américains 319
Un test pour la détente 320
Un conflit riche en enseignements militaires 321
ANNEXES
ANNEXE 1 : Chronologie de la guerre israélo-arabe d'octobre 1973 325
ANNEXE 2 : L'organisation de la défense israélienne
La conscription 329
Le Gadna 330
Le Nahal 330
L'organisation tactique israélienne 331
ANNEXE 3 : Les forces en présence
Les forces égyptiennes 333
Les forces syriennes 335
Les forces jordaniennes 336
Les forces libanaises 336
Les forces israéliennes 337
ANNEXE 4 : Les ordres de bataille
L'armée égyptienne 341
L'armée syrienne 344
L'armée israélienne 346
ANNEXE 5 : Les organigrammes des principales unités terrestres
Les unités arabes 349
Les unités israéliennes 351
ANNEXE 6 : Le matériel 353
ANNEXE 7 : Les pertes
Bilan des pertes subies lors de la guerre d'octobre 1973 359
Les pertes humaines 360
Les pertes en chars 361
La neutralisation des batteries de SAM arabes 362
Les pertes aériennes 362
Les pertes navales 364
BIBLIOGRAPHIE 365
ABREVIATIONS 375
CARTOGRAPHIE 379
INDEX 381